COMÉDIENS !

Article publié dans la Lettre n° 453
du 25 avril 2018


  Pour voir notre sélection de visuels et de vidéos, cliquez ici.

COMÉDIENS ! Concept et mise en scène Samuel Sené. Livret et paroles des chansons Éric Chantelauze. Musique Raphaël Bancou avec Marion Préïté, Fabian Richard, Cyril Romoli.
Nous pourrions presque dresser un inventaire à la Prévert ! Sur les quatre petits mètres de la scène, un perroquet tutoie un piano et son tabouret rond, deux fauteuils, une malle en osier et une guitare. Il est quatorze heures, Pierre et Coco sont fébriles. Impossible de caser l’armoire et la cheminée qu’ils plaçaient sur les six mètres de la scène où ils ont créé la version musicale de « Au diable vauvert », célèbre vaudeville d’un certain Rousseau. La première a lieu ce soir et affiche complet. Il leur faut impérativement trouver une parade pour pallier à l’absence du mobilier indispensable et régler les derniers détails. Guy, le troisième comédien, se fait attendre. Remplaçant, il n’a eu que quatre jours pour mémoriser le rôle, bien des choses restent à régler avant le spectacle.
Nous sommes en 1948. Pierre et Coco arrivent de Lyon. Ils mesurent leur chance de pouvoir étrenner La Huchette, un petit théâtre tout neuf. Mais comment déambuler au milieu de ce capharnaüm demande Guy qui, survenant enfin, est effaré à la vue de la scène. « C’est ce qu’on appelle une vraie galère, il n’y aura pas d’amant dans le placard puisqu’on n’a pas de placard ». « On verra bien, on trouvera une solution, on n’a jamais vu un avion rester en l’air ! » réplique Pierre. Ils s’activent sans plus tarder, les répétitions se succèdent, mais l’ambiance, plutôt gaie au début, se dégrade. Pierre, sur les nerfs, est de plus en plus irritable. La tension monte. Le passé refait surface. On évoque la guerre qui a tout arrêté, les copains disparus aux quatre coins du pays, la vie amoureuse un peu trop libre de Coco et sa carrière mise entre parenthèses pour suivre Pierre en province. Le célèbre trio mari, femme et amant commence à déteindre sur les comédiens qui glissent peu à peu vers une mise en abyme de leur spectacle.
Samuel Sené s’est très librement inspiré de l’opéra « Paillasse » de Ruggero Leoncavallo et de sa propre expérience pour créer ce spectacle très rythmé où des comédiens finissent par mêler leur rôle à leur vie personnelle. Marion Préïté est une Coco pétillante, chanteuse et comédienne accomplie tout comme Cyril Romoli, excellent musicien de surcroît. Fabian Richard, très efficace dans le rôle de Pierre, force un peu le trait dans la dernière scène. La fin inattendue jette un froid – voulu – dans l’assistance. Une belle manière de fêter les soixante-dix ans de ce théâtre mythique. M-P.P. Théâtre de La Huchette 5e (01.43.26.38.99). Lien : www.theatre-huchette.com.


Pour vous abonner gratuitement à la Newsletter cliquez ici

Index des spectacles

Nota: pour revenir à « Spectacles Sélection » utiliser la flèche « retour » de votre navigateur