LA EDUCACIÓN DEL REY

Article publié dans la Lettre n° 440
du 25 octobre 2017


 

LA EDUCACIÓN DEL REY. Film de Santiago Esteves avec Matias Encinas, Germán De Silva (Argentine - 2017 - couleurs - 1h36).
À partir de plusieurs faits divers similaires dans lesquels c’est la police qui utilise de jeunes marginaux pour commettre des délits, le réalisateur et coscénariste Santiago Esteves a conçu une mini-série pour la télévision puis le présent film. Dans celui-ci, le jeune Reynaldo est amené à participer à un cambriolage qui tourne mal. Ses deux complices, dont son frère aîné, sont arrêtés tandis qu’il réussit à s’échapper avec l’argent du vol. Dans sa fuite, il tombe dans le jardin d’un vieux couple, détruisant leur serre dans sa chute. Alors que leurs enfants veulent appeler la police, Carlos Vargas et sa femme décident, contre toute attente, de ne pas dénoncer Rey à la police. Carlos lui propose alors un marché. Il devra réparer la serre avant de partir. Peu à peu, une relation de confiance s’établit entre les deux hommes, tandis qu’à l’extérieur, les commanditaires du vol recherchent « leur » argent.
Tourné à Mendoza, une ville située au pied de la Cordillère des Andes mais dont on ne voit que des rues de banlieue et des environs sordides, ce thriller est captivant d’un bout à l’autre. Nous suivons avec intérêt l’évolution de ce jeune garçon, son éducation très particulière par Carlos, qui veut sans doute lui apprendre à survivre dans une société de plus en plus violente, et ses relations avec d’autres personnes qui gravitent autour de son frère ou de Carlos. Dès la première image, on se doute que les choses iront mal mais on n’imagine pas comment tout cela finira.
Les deux interprètes principaux, surtout Germán De Silva, beaucoup plus expérimenté que le jeune Santiago Esteves, sont excellents et donnent à ce film une grande part de sa crédibilité. Le choix de Mendoza et de ses environs arides apportent  aussi à l’intrigue une touche de far west. La musique n’est pas en reste et contribue, sans envahir nos oreilles, à soutenir l’action qui ne faiblit pas un seul instant. Une totale réussite. R.P. En salles à partir du 22 novembre 2017.


Pour vous abonner gratuitement à la Newsletter cliquez ici

Index des films

Nota: pour revenir à « Spectacles Sélection » utiliser la flèche « retour » de votre navigateur